Nos spectacles en diffusion

Gérée par l’association Technichore et le monde du Zèbre qui déploie ses activités selon trois axes, la création de spectacles,  la diffusion de son répertoire, les projets de médiation et la formation de tous les publics (parcours professionnels et amateurs), la compagnie Faizal Zeghoudi est aujourd’hui riche d’un répertoire d’une dizaine d’œuvres chorégraphiques distinguées pour certaines d’entre elles par la critique internationale telle « le Sacre du Printemps ou le cri de l’indépendance». Ce spectacle, créé en 2010 en partenariat avec L’Opéra National de Bordeaux et le Festival Iberoamericano de Bogotà pour le bicentenaire de l’indépendance de la Colombie, a été repris en 2015, avec les 73 musiciens du Groupe Philarmonique de Mulhouse, sur la  scène nationale « La filature » de Mulhouse.

La compagnie Faizal Zeghoudi propose actuellement en diffusion six pièces inscrites à son répertoire, « L’étreinte, ce qui nous relie… » « L’ému de l’horizon » « Chorégraphie de la perte de soi » « Le Sacre du Printemps ou le cri de l’indépendance » et bien sûr ses création 2016 « Master Class Nijinski » et 2018 « No Land demain?« 

« No land demain? »

Photo de Philippe Planel

Le visage de l’exil
Sur les pas des migrants, Faizal Zeghoudi retrace le chemin périlleux de tous ceux voués à l’exil. Ils ont fui la guerre et la misère, au péril de leur vie, la peur et le désespoir au ventre, le regard droit pointé vers l’horizon, une promesse vers un futur meilleur. L’espoir, comme une urgence de vie, mais ce n’est pas sans compter l’épuisement qui ronge les corps et les esprits. Ils trébuchent et se relèvent, rechutent et peinent à se relever; le chaos fait rage au fil du temps où l’effroi s’installe.Cette oeuvre chorégraphique pour huit danseurs se fait l’écho d’une actualité qui ne cesse de frapper à nos portes pour réveiller nos consciences.
Master Class Nijinski

Les nombreux fantômes de Nijinski viennent ici hanter ce génie de la danse en rupture totale avec les canons classiques de son siècle. Sa légendaire modernité a su provoquer et bousculer les esprits, une interrogation permanente sur le sens de sa création et une recherche absolue de liberté le mèneront sur les dédales d’ un destin torturé dont l’issue fatale sera la folie. C’ est sur une partition chorégraphique actuelle et organique que Faizal Zeghoudi invoque l’ esprit rebelle et habité de Vaslav Nijinski, aux prises avec ses visions mystiques, toujours doté d’une énergie sensuelle et magnétique, qui ne pliera jamais devant aucun diktat. Quatre danseurs et le comédien Bernard Pisani (ancien danseur à l’ Opéra de Paris) mènent la danse sur un texte de Marie-Chrisitne Mazzola vers le chemin de cet être exceptionnel à l’ empreinte sulfureuse.

 

« On n’a jamais vu une danseuse étoile noire à l’Opéra de Paris » création 2019

Photo Philippe Planel

Cette toute nouvelle création 2019 de Faizal Zeghoudi  pour quatre danseurs et un musicien s’interroge sur les mécanismes du racisme pour mieux décortiquer les poncifs et idées reçues afin d’éveiller nos consciences aux apports positifs d’une société tournée vers le multiculturalisme. Les interprètes, sur un texte de l’auteur-videaste Rémi Bénichou, confrontent leurs opinions, et ouvrent sur le ton de l’humour le débat sur un sujet d’actualité à l’heure où l’on célèbre les 70 ans de la Déclaration des Droits de l’ Homme, dont le lancement des événements a eu lieu le 11 décembre 2018. Ce projet destiné à combattre la stigmatisation et l’exclusion, aborde ce thème de façon distanciée, sur l’espace sociétal et des dangers que représente la négation et la peur irraisonnée de la différence.
Le programme de médiation culturelle s’appuiera en 2019 sur cette nouvelle création Des interventions dans tous les établissements scolaires, universités de Bordeaux, centres sociaux culturels, médiathèques et conservatoires de musique et de danse de la Région Nouvelle Aquitaine autour de cette pièce sont à l’étude.

 

Destinées au plus large public et ouvertes à ce titre à des lieux de diffusion pourquoi pas atypiques, ces créations sont le ferment de nombreuses actions de médiation culturelle menées avec les acteurs de terrain et les partenaires institutionnels de la compagnie :  interventions culturelles dans les quartiers, conférences dansées, ateliers artistiques en milieux scolaire et associatif, ateliers de formation continue pour enseignants de conservatoire, partenariats avec des musées…