Création de « No Land demain ? » le 30/11/2017 à Bergerac

visuel de "no land demain?"

Première de « No land demain ? »

jeudi 30 novembre 2017 à Bergerac

Après le théâtre Comœdia de Marmande, du 11 au 15 septembre 2017, l’espace Roger Hanin de Soustons du 23 au 27 octobre, l’Atrium de Dax, du 30 octobre au 3 novembre, ce sont le Centre culturel Michel Manet de Bergerac, le Cuvier de Feydeau, à Artigues-près-Bordeaux et le Melkior Théâtre/ gare Mondiale de Bergerac qui  ont accueilli en résidence de création en novembre, Faizal Zeghoudi et ses huit danseurs, pour les dernières répétitions de « No land demain ? » avant la Première. C’est aussi à Bergerac qu’a été finalisée l’installation plastique qui constitue le second volet de cette œuvre bicéphale en hommage aux réfugiés, avant sa création en Première nationale dans le cadre du festival européen TRAFIK.

« No land demain ? » ou l’éloge de la fuite

En écho au thème retenu cette année par les organisateurs du festival, Henri Devier, directeur de la gare mondiale à Bergerac et l’équipe du Centre culturel Michel Manet, « No land demain ?  » s’entend bien, dans ses deux versants, l’installation plastique d’une part, la partition dansée à huit danseurs d’autre part, comme une élégie contemporaine en faveur d’un monde ouvert, multiculturel et résolument « no border ».

Manifeste chorégraphique empreint de sens et d’humanité, « No land demain ? » repose ainsi sur la gageure de faire vivre au public le drame de la migration contrainte en deux visages et trois temps, la guerre, la traversée en mer, l’arrivée sur le rivage. Le visage dansé de « No land demain ?» explore en mouvements et gestes contenus les postures d’empêchement, d’évitement ou de lutte qui régissent les principaux mécanismes de protection des individus en situation de grand stress ; ce qu’on appelle communément l’instinct de survie. L’expérience immersive de l’exposition plastique proposée au public en amont ou en aval de la pièce chorégraphique permettra également à chacun d’éprouver cette tragédie universelle dans sa dimension intime, plongé dans l’enfer d’une traversée en mer vers l’inconnu, comme n’importe quel réfugié, embarqué à bord d’un radeau de fortune.

Salle comble pour la sortie de résidence à Artigues-près-Bordeaux  

Proposée en entrée libre sous réserve des places disponibles, une répétition a été ouverte aux professionnels comme au grand public vendredi 17 novembre 2017 à 20h au Cuvier de Feydeau à Artigues-près-Bordeaux, dans le cadre d’une sortie de résidence de création. Cette rencontre a permis à chacun de suivre le travail collectif engagé sous la direction de Faizal Zeghoudi par les huit danseurs de la compagnie distribués à l’affiche de la pièce chorégraphique : Ludovic ATCHY-DALAMA, Anthony BERDAL, Assan BEYECK RIFOE, Sarah CAMIADE, Lauriane CHAMMING’S, Marie COMANDU, Santiago CONGOTE, Sandy PARSEMAIN. Les spectateurs présents lors de cette sortie de résidence ont pu également échanger avec le chorégraphe, ses danseurs, et Christophe Pitoiset, créateur lumière, l’un des trois collaborateurs artistiques, associés à la création de « No land demain ? » avec Rémi Bénichou artiste vidéaste, co-réalisateur avec Faizal Zeghoudi du montage vidéo proposé au sein de l’installation plastique et Lucas Barbier compositeur et musicien, auteur des compositions sonores originales de la création.

Après la Première, une tournée dans tout le grand Sud-ouest

Après la Première, créée au Centre culturel Michel Manet le 30 novembre , « No land demain ? », retenue par de nombreux programmateurs du grand sud-Ouest, sera également accueillie pour neuf représentations à Bordeaux, ville de résidence de la compagnie Faizal Zeghoudi depuis 2001 : Le public bordelais pourra ainsi la découvrir au théâtre du Pont tournant : du 10 au 13 janvier 2018 à 20H30, les 14 à 15H 30 et du 17 au 20 janvier 2018 à 20H30. L’installation plastique sera quant à elle présentée en amont des représentations,  à l’Espace d’exposition « Les vivres de l’ART » du 5 au 13 janvier 2018.

No land demain ? sera ensuite programmée au Théâtre de Marmande le 23 janvier 2018 à 20H30, le 25 janvier à 14H30 et 20H30, à l’Atrium de Dax, à l’Espace culturel Roger Hanin de Soustons, le 26 janvier à 14H30 et 20H30. Après janvier 2018,  No land demain ?  poursuivra sa tournée dans toute la France et notamment en région parisienne, accueillie en résidence et en représentation Salle Jean Renoir à Bois-Colombes.

No land demain ? Première Nationale au centre culturel Michel Manet de Bergerac le jeudi 30 novembre 2017 dans le cadre du festival européen TRAFIK (Melkior Théâtre /Gare mondiale)

 

Coproduction : Conseil Départemental des Landes, avec le soutien de l’O.A.R.A dans le cadre d’une résidence « hors les murs ». Avec le soutien du Fond de dotation AQUITAINE CULTURE. En résidence de création : Théâtre Comœdia-Marmande, Centre culturel Roger Hanin-Soustons, l’Atrium-Dax, Théâtre du Pont Tournant-Bordeaux, Le Cuvier-Artigues-près-Bordeaux, Les Vivres de l’art–Bordeaux, Centre culturel Michel Manet-Bergerac, Melkior Théâtre/La gare mondiale-Bergerac, Salle Jean Renoir – Bois Colombes. La compagnie Faizal Zeghoudi est soutenue par : le Ministère de la Culture – DRAC Nouvelle-Aquitaine, la Région Nouvelle-Aquitaine, le Conseil Départemental de la Gironde.

Faizal Zeghoudi vous parle de son spectacle sur https://vimeo.com/234657861